couteau différents sur internet
0 6 minutes 2 mois

Par Seth Vietti – 5 mars 2021
Spyderco Paramilitary 2 VERSUS Para 3 sur fond de tissu.
C’est une querelle de famille ! Deux des couteaux les plus populaires et les plus emblématiques de Spyderco s’affrontent aujourd’hui : le Paramilitary 2 et son petit frère, le Para 3. Les deux couteaux sont des expressions exceptionnelles de la philosophie de conception de Spyderco, mais, malgré l’air de famille, ils sont plus différents qu’il n’y paraît.

Les pliants Spyderco Military, Paramilitary 2 et Para 3 côte à côte.
Spyderco Military pour gauchers
Le Paramilitaire 2 et le Para 3 descendent tous deux d’un ancêtre commun : le Spyderco Military. Le Military original était la réponse de Sal Glesser à la question « si votre fils entrait dans l’armée, quel couteau pliant lui enverriez-vous ? ». Grand, léger et rapide, le Military original est devenu la pierre angulaire de la gamme Spyderco fabriquée aux États-Unis et, à part une poignée de modifications subtiles au fil des ans, il est resté inchangé à ce jour. Son trou de spydie surdimensionné, son choil de doigt 50/50 et sa poignée ondulée font tous partie de l’ADN du design dont le Paramilitaire 2 et le Para 3 ont hérité.

couteau différents sur internet
couteau redoutable

Le Military est un favori personnel (et vaut absolument la peine d’être acheté si vous aimez porter un couteau plus grand), mais même moi, je peux reconnaître que certaines de ses caractéristiques (le port de la pointe vers le bas, le verrouillage de la doublure) semblent un peu démodées par rapport aux conceptions plus contemporaines de Spyderco.

Spyderco Paramilitary 2 et Para 3 côte à côte
Voici les Paramilitaire 2 et Para 3. Ils reprennent la formule du Military, la réduisent et la modernisent. Au lieu de porter uniquement sur la pointe, ils sont équipés de clips de poche ambidextres réversibles à 4 voies, et au lieu d’un verrou de doublure, ils sont équipés du verrou de compression innovant de Spyderco.

Alors, quel est l’intérêt de la fermeture Compression ?

C’est très simple. Comme un verrou de doublure, il ne nécessite pas de ressort, de bouton ou de barre séparés pour fonctionner.
Il est léger. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un espaceur arrière ou d’autres pièces encombrantes pour fixer la lame.
Il est solide. Au lieu d’ouvrir la lame comme une béquille, comme le fait un verrou de type liner, le verrou à compression fonctionne plutôt comme un coin, coincé entre la soie de la lame et la goupille d’arrêt pour verrouiller la lame en place.
Il est sûr. Le verrou étant situé sur le côté du manche, vous pouvez l’actionner sans risquer de mettre vos doigts en danger.
C’est amusant ! Vous pouvez facilement désengager le verrou, que le couteau soit ouvert ou fermé, pour une action libre et ludique.
Paramilitaire 2
Évidemment, la plus grande différence entre le Paramilitaire 2 et le Para 3 est la taille. Le Paramilitaire 2 a une lame de 3,5 pouces. En personne, il donne l’impression d’être un peu plus grand que ce que l’on pourrait imaginer d’après la longueur de la lame. La poignée est confortablement surdimensionnée à 4,8″ de long, ce qui la rend assez grande pour des mains plus grandes que la moyenne, même sans utiliser le choil de doigt. Comme le Military avant lui, les dimensions généreuses et la construction légère du Paramilitary 2 lui donnent une sensation surprenante lorsque vous le prenez en main – votre cerveau ne s’attend pas à ce qu’un objet de cette taille pèse si peu (3,8 oz). En conséquence, le Paramilitaire 2 est agile à l’usage et se glisse facilement dans la poche.

Spyderco Paramilitary 2 ouvert sur fond de tissu
La lame est purement utilitaire, à la Spyderco : une rampe de pouce raide pour la prise en main, un ventre incliné pour les longues tranches et une pointe agressivement précise, mais pas délicate. La lame de 3,7 mm est relativement épaisse, ce qui la rend apte à un travail plus rude que, par exemple, un Spyderco Delica. Cette lame plus épaisse, associée à l’affûtage entièrement plat du Paramilitaire 2, offre un excellent équilibre entre les performances de coupe à faible frottement et la résistance. Ce n’est peut-être pas le meilleur couteau à trancher du catalogue Spyderco, mais il a le muscle nécessaire pour trancher à peu près n’importe quoi.

Si j’ai un reproche à faire au Paramilitaire 2, c’est son ergonomie. Même si la poignée fait à peu près tout ce qu’il faut, les bords des écailles sont carrés et l’extrémité de la poignée est un peu plus pointue que ce que je préférerais. Comparé au Military plus grand ou au Para 3 plus petit, il n’y a pas assez de longueur pour s’étirer, et trop pour que le choil du doigt avant soit nécessaire. C’est l’enfant du milieu de la famille, et alors que je recommanderais le Paramilitaire 2 à presque tout le monde comme le meilleur de la gamme, je l’utilise rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *